Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
François Coulaud

Balade en Cadillac (8)

- Eh bien ! Tu m'as presque fait froid avec ton histoire.
Je souris.
Bien joué François !
Toujours blottie sur mon épaule, Annabelle frissonnerait presque. Moi aussi, mai pas pour la même raison.
Et pourtant, en ce milieu d'après-midi, il fait un soleil tout à fait confortable.
Champs Élysées.
Calme et douceur de la Cadillac rouge glissant lentement sur la plus belle avenue du monde.
Très peu de voitures, peu de piétons.
Pas mal le confinement.
On se croirait dans les années cinquante au mois d'août, ou dans un film.
Sur le Rond point des Champs Élysées, au coin de l'Avenue Franklin Roosevelt, je montre un banc à Annabelle.
- Tiens, là, tu vois, quand j'avais vingt ans, un type m'a vendu deux blouson de soi-disant daim. Il me faisait le coup classique du type qui est dans les fringues italiennes, qui doit rentrer en vitesse, qui a besoin de tunes pour le train. Alors il m'a proposé deux vestes pour un prix cassé, juste pour avoir le prix de son retour. Tu parles ! Une chouette arnaque. Je suis fier, après coup, d'avoir été le pigeon d'un beau coup fourré digne d'un roman.
- Amusant.
- Oui, il faut toujours prendre ses souvenirs avec plaisir. Dans les miens il fait toujours très beau. Et puis les deux blousons m'allaient. Je les ai portés plusieurs années. Pas une si mauvaise affaire au fond.
Les arbres, les hautes façades blanches, les terrasses des cafés aux store rouges.
- Je continue à beaucoup aimer cet endroit même s'il est n'est plus qu'un piège à gogos. Tu as vu les enseignes, Yves Rocher, Morgan, Afflelou. Ah quand même, Louis Vuitton, j'ai eu peur.
- Ah, ah, râleur !
- Moi ? Jamais !
Nous atteignons le sommet, la Place de l'Etoile.
- On se fait le tour ? Pour le fun.
- Bien sur.
- Et où va-t-on ensuite ?
- Que dirais-tu d'Orléans pour commencer notre voyage. Une belle ville.
- Génial. Cela me va.
- Tiens, c'est dans cette avenue que commence le court-métrage de Claude Lelouch :"C'était un rendez-vous". Je l'ai vu à sa sortie en salle. Très impressionnant !
- Ce qui ne te rajeunit pas mon petit père. Tiens j'ai appris quelque chose récemment. Je croyais qu'il l'avait tourné en organisant les choses bien à l'avance, avec un pilote de course et les rues bloquées. Il raconte dans une interview qu'il l'a tourné en fait, sur un coup de tête, dans sa voiture personnelle à six heures du matin, et sans autorisations d'aucune sorte.
- Un fou furieux Lelouch.
- J'adore.

A suivre

Pour voir ce court métrage si vous ne le connaissez pas, c'est là :
https://www.youtube.com/watch?v=adOnd22_ehk

Ce n'est pas une Ferrari, quoi qu'en dise le sous-titre, mais une Mercedes.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :