Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
François Coulaud

La plume. (première partie)

Samuel débouche sur la plage de deux marches abruptes. Elle est plutôt peuplée comme d’habitude même s’il est l’heure où les familles geignardes et les vieillards-chaiselongues commencent à plier boutique.

17h30.

Il se choisit un coin pas trop exposé, organise sa serviette sur le sable blanc, se change pour un maillot de bain noir chic et moulant, avant d’envisager le paysage.

D’abord un ciel bleu sage embelli de nuages ronds tout doux, chauffé d’un soleil d’été éclatant.

Ensuite l’eau du lac immense, bleu sombre en miroir du ciel, gravée des traces de moteur, rapides pour un  skieur déluré, nonchalantes pour deux pécheurs bonasses, bougonneuses pour la navette régulière, lente et touristique.

Ça fait des vagues.

Les gamins jouent en sautant dans les vagues.

Ça fait des rires.

La plage pour finir.

Des ventres, des dos, des jambes.

Une odeur d’huile solaire chaude sur de la graisse moite.

Un drapeau qui flotte, vert.

Un type à short rouge qui s’ennuie en compagnie d’une fille à short rouge qui s’ennuie aussi.

Leur tee-shirt le proclame : « Maître-nageur-sauveteur ». Ils sont payés pour s’ennuyer, eux.

Samuel s’allonge à plat ventre pour commencer à décrypter les jolis morceaux affriolants.

Une future conquête à découvrir pour bien passer les vacances.

Il y en a quelques-unes envisageables. Le maillot est idéal pour mettre en valeur les courbes délicieuses des créatures féminines qu’une tenue shortesque détruit irrémédiablement.

Inventaire.

Une blonde moyenne, des seins un peu gros, un derrière de même format. Dommage.

Une blonde trop platine, des jambes trop musclées, des yeux trop maquillés. Tant pis.

Une bourgeoise châtain clair, bouche fine, yeux froids, la coupe Mireille Mathieu qui va bien. Il ne déteste pas à l’occasion mais il fait trop chaud pour se prendre la tête.

Une Glamour-Vintage au une-pièce-rouge-structuré, aux boucles d’oreilles « vache qui rit », à la longue chevelure fantaisie. Attirante comme un gâteau de sucre Candy, mais accompagnée d’un Mastard rasé, tatoué, assez peu prêteur n’en doutons pas.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :