Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
François Coulaud

Touchez pas au grisbi par Albert Simonin

Puisque nous sommes en confinement, c'est le moment de lire des bouquins.
Vous savez bien ces trucs  sur lesquels il y a des textes sans images, qui se "chargent" en tournant la page et ne "beuguent" jamais.
Pour ma part je lis beaucoup de "livres" (ÖÖÖÖh ! Interjection scandalisée de la foule instagramesque) mais comme je suis un grand paresseux, je lis beaucoup de romans policiers (AAAAh ! Interjection rassurée de la foule instagramesque).
Alors comment "Touchez pas au grisbi" d'Albert Simonin a pu m'éviter, je ne sais pas .
Peut-être courait-il plus vite que moi. Je ne suis pas très bon à la course.
Bien sûr, je connaissais le film avec Jean Gabin et les premiers pas cinématographiques de Lino Ventura.
Un super film.
Mais lire le bouquin, c'est autre chose.
Et pouf, je viens de tomber dedans.
Et plaf, j'ai trouvé ça super.
Ce qui ne m'arrive pas si souvent.

Alors trois points pour tenter de vous convaincre d'ouvrir ce polar si vous ne l'avez déjà fait :
1. Une langue ou se trimballe un argot d'une richesse étonnante servi par des phrases au scalpel.
On découvre où Michel Audiard a été prendre certaines de ses répliques les plus célèbres (Mais si, mais si !).
2. Une histoire en permanence sur le fil du rasoir, ultra bien fichue, qui vous emmène jusqu'à la dernière séquence (Jouissive), pour la dernière réplique (Non moins jouissive).
3. Un milieu de mafieux français des années trente quarante comme si on y était.

Si après ça vous n'avez pas envie de le lire, je ne sais pas ce qu'il vous faut.
Pour ma part, je vais chercher la suite de la trilogie puisque j'ai appris que c'était une trilogie.

Ah, petit astérisque :
J'ai lu quelque part qu'Albert Simonin a été un collaborateur de la première heure et plutôt assez puant vu qu'il a participé à un journal particulièrement antisémite. Il a purgé pour cela cinq ans de prison.
Mais bon, pour ce type de romans, ça ne tire pas à conséquence, vous pouvez le lire en toute tranquillité, on n'y voit aucune réflexion qui pue.
A part sur les femmes...
Bien entendu.
Mafieux oblige.
Oups !
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cassandre 08/04/2020 15:15

Wouhahou ! Difficile de résister après un tel article... Il faut que je le trouve, et vite !
François, connais-tu un mafieux qui vend sous le manteau des vieux livres malgré la prohibition, ah non pardon, le confinement en cours ?

08/04/2020 17:15

Plein !
Mais euh, pour les payer, c'est toujours un peu compliqué... alors euh...
Une autre question ?