Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
François Coulaud

Un petit truc amusant

Comme souvent, je parcours ma bibliothèque BD plutôt vaste.
Et comme j'adore Franquin, je viens de relire pour la niéniéniénièmé fois les premiers albums de la série Gaston.
Je ne suis pas collectionneur mais je les ai en deux versions :
- Les 4 premiers albums de la série que j'avais achetés en grand format, les demi formats d'origine n'étant plus commercialisés à l'époque. Cinq albums étaient devenus quatre albums en changeant de taille et, du coup, l'album numéro cinq n'existait pas ce qui était marrant.
- Et puis, merveilles, les albums sont ressortis en petit, dans leur format original, recolorisées superbement par Janin (les couleurs sont beaucoup plus belles qu'avant) et comportant les pages de titre et de marge originales.
La meilleure façon de lire ces histoires.

Et voilà que je tombe incidemment sur un mystère...
Alors, jouons aux détectives si vous le voulez bien.
BD bien entendu.

D'abord étude des faits.
Pages 10 et 11 de l'album "Gala de Gaffes à Gogo" (Grand format), ou aux pages 17, 18 et 19 de  "Gala de Gaffes" (petit format), nous trouvons trois gags sur les cheveux longs de Gaston.
En début de cet article la première, voici les deux autres. (je vous les offre dans la version Janin, la plus belle)
 

 

 

Regardez bien ces trois histoires...
Rien ne vous paraît bizarre.
Allez, je vous aide...
Regardez mieux la page 18, comparez la aux deux autres.
Ah, vous voyez.

Alors précisons un peu...
Le Gaston Lagaffe des pages 17 et 19 est plus fin, plus long, son corps est presque aussi long que ses jambes. Par contre, sur la page 18 son corps s'est ramassé, le personnage est un peu plus massif.
Regardez, je vous les ai mis l'un à côté de l'autre.
 

Mais les différences ne  s'arrêtent pas là.
Les mains sont mieux dessinées, les gestes beaucoup plus souples, il y a une virtuosité dans le trait qui ne figure pas dans les deux autres pages. Observez les chaussures, le col du pull, l'oreille.
Vous y êtes.

Alors comment résoudre ce mystère ?
Simple.
Lorsqu'il s'est agi de sortir en albums les aventures de Gaston auxquelles personne ne croyait, on a fait, à la va vite, d'abord un bouquin tout en longueur (Devenu mythique), puis les demi-formats. Tellement à la va vite que le premier album comprend les planches 294 à 343 (Les plus récentes au moment de la parution) et que ce n'est qu'au second livre que nous trouverons les planches précédentes à savoir de la 40 à la 192.
Aucune importance, c'est pour faire plaisir à l'auteur, ça ne se vendra pas.
Et puis, crotte de cocker, ça commence à se vendre et même très bien.
Alors on décide de faire un second tirage.
Mais là, surprise, l'imprimeur indélicat, ou une personne qui travaille pour lui, a "perdu" l'original de la page 18.
Du coup, Franquin, gentiment car il était trop gentil, redessine cette demi planche qu'on intègre dans l'album.
Il fait un effort pour retrouver le ton de l'époque et qu'elle ne se remarque pas trop mais voilà, son style à évolué et ça, il n'y peut rien.
Ce qui nous permet de dater...
Mmmmmmm.........
J'y suis.


Dans l'album "Des gaffes et des dégâts", à la page 26, on a la scène avec les pompiers où Gaston est à peu près dans la même position (A peu près, Franquin ne refait jamais deux fois un dessin identique, c'est pour ça aussi qu'il est génial).
Comparons.
 

Le style est bien identique, on retrouve cette virtuosité et la façon de dessiner les oreilles.

Donc la première version est de 1958, et la seconde au moment de la sortie de la reprise en grands formats soit 1970.
12 années entre les deux, Franquin est entretemps devenu un Maître.

Et voilà une enquête joyeusement et brillamment bouclée grâce à votre aide.
On a bien mérité une crêpe, vous ne trouvez pas ?

Oups !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Capucine 09/04/2020 14:52

Passionnant ! J'adore tes enquêtes.